Les bienfaits des probiotiques et leur action sur la santé
1840
post-template-default,single,single-post,postid-1840,single-format-standard,bridge-core-1.0.5,ajax_fade,page_not_loaded,,no_animation_on_touch,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-18.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive
bienfaits des probiotiques

Les probiotiques pour une bonne santé de l’organisme

Les probiotiques contribuent à l’équilibre de la flore intestinale ou microbiote intestinale. Ce sont des bactéries qu’on appelle aussi les bonnes bactéries. En effet, ces dernières contribuent au renforcement du système immunitaire. Elles assurent la filtration et l’expulsion des agents pathogènes. Ainsi, elles empêchent les mauvaises bactéries de se multiplier. Il s’avère de ce fait important d’éviter que le microbiote ne se déséquilibre. Ce phénomène appelé dysbiose est dû à une prise d’antibiotiques ou à des traitements de chimiothérapie. Le fait de s’exposer fréquemment aux virus en est aussi une autre cause.

Le bon moment pour faire une cure de probiotiques

Le recours à une cure de probiotiques s’avère indispensable quand la flore intestinale a perdu de son efficacité. Différents symptômes peuvent témoigner de la destruction de cette dernière. Ils peuvent s’apparenter à des douleurs abdominales, des troubles du transit, des flatulences, une sensation de ballonnement.  Il faut s’alarmer si l’un de ces signes apparaît et perdure.

Les divers bienfaits des probiotiques

Ils favorisent la réduction des problèmes cutanés tels que les rougeurs, la sécheresse de la peau ou autres irritations. Leurs actions sur la perte de poids sont considérables, car ils boostent les effets d’un régime amaigrissant. Ils soulagent également les troubles du transit, notamment les ballonnements, les diarrhées, la constipation. Les probiotiques contribuent à lutter efficacement contre les infections ORL ou digestives : bronchites, angines, rhume, gastroentérite. Ils facilitent la digestion et assurent la régulation du transit. Alors, quel probiotique pour l’immunité de notre organisme?

Les conditions de consommation des probiotiques

En général, les compléments alimentaires en probiotiques doivent être pris en une cure d’un mois. On peut en faire plusieurs fois dans l’année, notamment en intersaison, pour renforcer le système immunitaire. Pour plus d’efficacité, il est conseillé de les prendre le ventre vide, deux heures après le repas ou 30 minutes avant. Il est à noter qu’ils sont inefficaces au-delà de 45°C. Leur conservation se fait en température ambiante ou dans un frigo.

Les aliments spécifiques utiles aux bactéries probiotiques

Pour bien se développer, les bonnes bactéries dans nos intestins ont besoin de fibres fermentescibles ou prébiotiques. Ce sont les glucides qui assurent la nutrition de notre flore intestinale : oligofructoses, béta-glycanes, amidons résistants. Ils arrivent directement dans les intestins sans subir la moindre modification.

Des légumes et des fruits à satiété

Les légumes et fruits à fibres sont à privilégier. En matière de tubercules et de légumes, on a  les asperges, les poireaux, les artichauts, les salsifis, les panais, les topinambours. Il faut les faire cuire al dente pour en préserver les fibres. Les fruits conseillés pour la bonne santé de la flore intestinale sont les fruits rouges, le fruit de la passion et les bananes. Certaines céréales complètes comme l’orge, le son d’avoine et le seigle sont également à consommer. Les aliments lacto-fermentés en général sont conseillés.

Les aliments probiotiques les plus connus

Il y a le yaourt fermenté, les produits à base de soja fermenté, les produits laitiers et le kéfir. Les salades de pommes de terre et de riz sont recommandées car l’amidon devient probiotique quand il est cuit.